Micro-chroniques littéraires

De l’Aurore au Sépia – Stéphanie Vidonne

Chers amis des mots,

J’ai lu « Quand tu me prends dans tes bras je vois la vie en Lila » de Stéphanie Vidonne en février 2019. Je venais tout juste d’ouvrir mon blog et partager mes lectures me permettait de garder une trace pour échanger ensuite avec vous. L’usage (le mien…) voudrait que je réédite mon article de l’époque, car « De l’Aurore au Sépia » en est la suite. Mais bien que ces livres soient la deuxième face d’une même pièce, j’ai senti un rapprochement différent de ma personne envers les personnages et cette histoire. Cette bouffée d’air entre les deux ouvrages me fait donc éditer une chronique à part, contrastée, tout comme le sont le blanc et le noir de ces deux ouvrages. Je me contenterai par contre d’être brève pour ne pas vous spoiler. 😊

Bref synopsis personnel : C’est la suite de l’histoire de Lila. On la découvre âgée, à travers des flashbacks qui permettent de comprendre le vide de plusieurs générations entre le premier et le deuxième tome. Surtout, on devine rapidement que la vieillesse n’enlève rien à son caractère et que Lila a beaucoup de choses à raconter.

Mots couchés dans mon carnet : Le plaisir de retrouver ce bord de l’Arve, Carouge, Genève. ♥ Les arrêts de tram (R. I. P. ligne 13) me font plaisir aussi !

Un joli moment entre José et Lila. Ces touches de vocabulaire portugais me font plaisir aussi.

Lila est très lucide et à la fois touchante dans la peine qu’elle éprouve à faire son « deuil ». J’aime le fait qu’elle se répare en partie par la photo.

Jolie image p. 24.25, bien qu’il y ait un peu trop d’adverbes à mon goût sur l’ensemble du récit. J’ai de la peine à voir l’intérêt des flash forwards au début en tout cas, mais c’est original qu’Alfie propose une thérapie alors qu’ils sont âgés. Peu commun. Le vieux couple est attendrissant.

L’arrivée de Kalissa et surtout la description de son histoire m’ont surprise en bien. Je ne m’attendais pas à tomber sur un passé si poignant en si peu de pages. Bravo !

J’en veux un peu à Lila de faire ça à Alfie, je ne trouve pas son action justifié malgré son manque. Je trouve Alfie fort, là où elle est « faible » et moins attachante (malgré son affinité avec l’art). En revanche, le lien entre elle et son professeur est bien décrit, on sait de quoi il s’agit, même si on ne le vit pas. Fançois est très attachant, même si son histoire ne sort pas du lot.

Réflexion très juste sur l’expression artistique en p. 73.

Les chapitres écrits à la troisième personne pour d’autres personnages sont aussi déroutants que super pour l’intrigue.

Je suis moins fan de la pratique sexuelle proposée que de l’orientation sexuelle de Lila (seule l’autrice aura les détails sur la question, ou les lecteur.ice.s qui ont découvert le livre 😉). Les scènes charnelles ou sensuelles sont assez bien retranscrites, même s’il me manque quelque chose.

Je suis perturbée : j’imaginais Alfie bedonnant dans le premier tome, je ne sais pas pourquoi. Peut-être que Lila le trouve plus beau et que cela se ressent ?

Je n’aime pas trop quand Lila s’adresse à nous « lecteur.ice.s », je trouve que cela rend le texte un peu lourd.

Définition des artistes si juste en p. 138 ! Et joli paragraphe en p. 148. ♥ Je souris en p. 151.

J’aime beaucoup la fin. Elle est douce, répare les secrets et les blessures accumulés depuis des années. Et elle montre un homme bien, complet, qui aime sainement, sans trop de démesure. La boucle est bouclée, même si on ne sait pas tout de Lila.

Résumé : 5/6
Narration :
4.5/6
Ambiance/Environnement :
5/6
Personnages :
5.5/6
Fin :
5.5/6
Moyenne :
5.1/6

C’est un livre à lire pour découvrir de nouveaux personnages, approfondir ceux qui existent déjà. Un ouvrage suisse auto-édité (pas par Amazon !) qui nous entraîne à Genève et dans une diversité dont on peu l’habitude. Ma ville, à travers les yeux de Lila, semble un peu plus belle, moins fermée d’esprit. Et l’autrice boucle la boucle d’une histoire d’amour pas comme les autres.

Vous ai-je donné envie de lire « De l’Aurore au Sépia » ? Appréciez-vous les ouvrages dont l’intrigue se déroule par chez vous ? Si oui, lesquels ? Avez-vous lu ce livre ? Si non, n’hésitez pas, mais lisez le premier d’abord !

À très bientôt entre nos lignes. ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s